Petitgrain bigarade (Citrus Aurantium)

Partie distillée : rameaux garnis de minuscules fruits, feuilles
Le plus réputé est celui du Paraguay

Cette huile déclenche l’équilibre de tous les systèmes
Super au niveau du système nerveux – Or beaucoup de pathologies du système locomoteur atteignent les personnes stressées, hyperactives.

En savoir plus

Nouveau

4,95 €

  • 5 ml
  • 10 ml
Disponible

- +

Ajouter à ma liste d'envies

 
Plus d'info

PETITGRAIN BIGARADE – CITRUS aurantium ssp aurantium – Orange amère (5 - 10 ml)

Voie int. : oui

Voie ext. : pure ou diluée

Péd. : ok

Femme enceinte : > 3ème mois

Diffuseur : ok - ! photosensible

Famille des rutacées

Partie distillée : rameaux garnis de minuscules fruits, feuilles

Le plus réputé est celui du Paraguay

Ester : 50 à 70% - acetate de linalyle, de néryle, de terpényle (donc réharmonise et recentre)

Monoterpènes : 10% Monterpénols 30 à 40%

Sesquiterpène Alcool : linalol, nerol, alpha terpineol

Propriétés :

  • Antidépressive ++++

  • cicatrisante et régénératrice cutanée

  • relaxante, sédative +++

  • antispasmodique +++

  • antibactérienne ++ (staphylocoque et pneumocoque)

  • améliore circulation artérielle

  • régule flux respiratoire, cardiaque, nerveux et circulatoire

Indications : en général cette huile essentielle peut être associée à tous les systèmes

Super au niveau du système nerveux – Or beaucoup de pathologies du système locomoteur atteignent les personnes stressées, hyperactives.

Et est la plus efficace pour contrecarrer les troubles nerveux au dessus du diaphragme => régulation de système pulmonaire et cardiaque.

  • hyperactivité

  • stress, insomnie

  • antidépressive, lassitude, mélancolie, tristesse

  • palpitations ++++(appliquer au niveau du plexus solaire, au niveau du cœur)

  • arythmie ++++

  • hoquet

  • spasme cardio-vasculaire, insuffisance coronarienne légère

  • spasme en tout genre d’étiologie nerveuse

  • spasme musculaire d’origine nerveuse (en synergie) comme la fibromyalgie(avec basilic)

  • arthritique (surtout neuro-arthritique)

  • arthrite cervico-dorsale(nuque+++)

  • rhumatisme articulaire aigu avec une autre huile du système locomoteur

  • tendinite

  • autres indications : (tellement intéressante que l’olfactionest suffisante)

  • toux nerveuse, toux spasmodique

  • asthme avec estragon et laurier noble ou marjolaine

  • acné, escarre, plaie, furoncle, soin peau grasse (dans crème de base ou masque à l’argile)

  • transpiration excessive

    • en massage sur voûte plantaire, sur plexus solaire (car une personne qui transpire beaucoup est souvent émotive)

  • acouphène (appliquer au niveau des oreilles, au niveau du plexus)

  • fatigue nerveuse

  • smile au niveau respiratoire : en synergie (avec ravintsara, tea tree…) car diminue le stress du thorax par son action relaxante

  • contraction utérine, règles douloureuses

  • favorise circulation avec hélichryse et citron

  • La simple inhalation apporte calme et détente, d’où son intérêt en diffusion mais également en massage sur le plexus solaire et la voûte plantaire.

  • Elle a l’avantage de n’être ni toxique, ni excitante malgré ses alcools, et est bien équilibré par la présence d’esters.

Les synergies :

Le Petit Grain Bigarade est facile à associer, il a beaucoup d’affinités avec la lavande vraie, la sauge sclarée, le laurier noble, le basilic, la camomille, la gaulthérie, l’eucalyptus citriodora, le ravintsara, l’estragon (dans l’asthme), le romarin à verbénone, le geranium rosat…

 
Effets psycho-énergétiques

 cette huile travaille sur la dévalorisation

  • Très intéressante sur le plan psychique – la zen attitude

  • En affinité avec le cœur

  • Aide à cicatriser les blessures affectives

  • Elle diminue fortement les angoisses

  • HE des hyperactifs

  • HE de la femme ménopausée ou pré-ménopausée (importance de la dévalorisation) – A la pré-ménopause, il y a beaucoup de changements hormonaux (bouffées de chaleur, douleur aux seins, syndrome « prémenstruel » excessif…) – Dévalorisation => ostéoporose

    • diminue les bouffées de chaleur (en quelques jours ; il y a des flavonoïdes dans le Petit Grain Bigarade)

    • ostéoporose

    • permet l’acceptation de la femme

    • amélioration de la dévalorisation

      • application :

        • au niveau plexus solaire

        • au niveau des seins

        • au niveau du bas ventre (surtout si constipation)

        • au niveau du bas du dos (surtout si constipation)

        • quelques jours en voie interne pour les bouffées de chaleur

  • Il y a souvent un blocage du diaphragme quand personne très stressée, nerveuse, irritable => oppression de tous les organes => dont le foie qui est congestionné et les intestins qui sont constipés ; cela entraînant un mauvais retour veineux => jambes lourdes. Donc il est intéressant de penser au petit grain bigarade en cas de jambes lourdes (et d’autant plus si il s’agit d’une femme hyperactive).

  • HE de passage, permet de se recentrer

    • Dans tous les passages difficiles de l’existence liés à une carence ou une perte affective, elle joue à merveille son rôle d’accompagnatrice, tout en mesure et apaisement

    • Elle soutient le cœur dans tous les sens du terme

      • Apaise les éternelles tiraillées et déçues par leur vie amoureuse

    • Passage de l’adolescence (dévalorisation fréquente) à l’âge adulte

      • Associer au geranium à cet âge là

Selon Deborah Eidson :

  • L’huile essentielle de petit grain bigarade triomphe des obsessions et des dépendances. En comprenant les problèmes issus de lutte de pouvoir et du besoin de contrôler et en prenant la responsabilité de soi et de sa réalité. En générant davantage d’amour et d’acceptation de soi, le manque qui se cache derrière toute dépendance se trouve comblé et nourri. Une dépendance endort, elle empêche de ressentir l’angoisse de vivre et la honte de ne pas prendre la responsabilité de notre pouvoir et de nos actions.

  • Une dépendance est caractérisée par un désir irrésistible ou par des peurs ou des comportements insatiables. Il existe de nombreux exemples de dépendances : en plus de ceux qui sont évidents, on trouve les commérages, les pensées négatives, les drames, le fait de prendre des risques, la malhonnêteté, le fait d’être toujours occupé, l’excès de travail et le bavardage constant.

  • Tous ces comportements sont créés soit par le contrôle soit pour des questions de pouvoir.

  • Le seul moyen de triompher réellement d’une dépendance est d’en reconnaître la cause véritable, ce qui exige une introspection honnête.

  • Le fait d’avoir peur de cette dépendance et de la juger renforce cette dépendance.

  • Nous savons que la personnalité résiste au changement et nous savons que la guérison de cette dépendance signifie le changement des prémisses de base de notre vie.

  • On ne peut changer qu’en aimant la partie de soi qui cause ce comportement.

  • La libération des dépendances exige la réintégration de soi, ce qui résout les conflits internes et le besoin de rationaliser sa conduite. Il y a une prise de conscience du conditionnement. Elle renforce le désir de vivre et apaise la honte.

- De nombreuses opportunités viendront vous tenter pour retourner à cette habitude, mais si vous replongez, soyez gentil avec vous-même et dites-vous que vous ne recommencerez plus.

N’abandonnez pas ou ne vous jugez pas comme un raté, mais gardez votre intention concentrée. Chaque fois que vous pourrez résistez à la tentation vous deviendrez plus fort et il est important de reconnaître la progression. Un jour, ce ne sera plus une lutte et ce ne sera plus perçu comme une tentation : ce sera votre choix.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

Noter / écrire un commentaire