PRECAUTIONS D'EMPLOI DES HUILES ESSENTIELLES – *A Lire avant toute utilisation*

- Les huiles essentielles sont très puissantes. Elles sont à utiliser avec modération et en respectant bien les précautions d'utilisation relatives à chacune d'entre elles.

- Conservez toujours les huiles essentielles hors de portée et de vue des enfants. N’enlevez pas le codigoutte des flacons.

- D’une manière générale, l’usage d’huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes ayant des problèmes neurologiques (épileptiques...) ou ayant des problèmes de santé graves, les personnes asthmatiques ou ayant des allergies respiratoires.

- Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans. Pour les enfants, uniquement sur avis médical.

- Les huiles essentielles ne doivent pas être appliquées sur les yeux ou le contour des yeux.

- Les huiles essentielles ne doivent pas s'appliquer pures ou pulvérisées dans le nez et les oreilles. Si nécessaire, les diluer dans une huile végétale et appliquer le mélange en massage sur les zones extérieures (pavillon de l'oreille, bordure des narines). Sur les muqueuses, une dilution est obligatoire.

- Effectuer toujours un test de tolérance cutané d'une huile essentielle diluée dans le pli du coude et attendre 24 heures avant toute utilisation, pour éviter un risque d'allergie (notamment avec : Cannelle de Ceylan, Menthe, Litsée et Mélisse).

- Pour un usage cutané, dans la plupart des cas, il faut diluer les huiles essentielles dans une huile végétale.

- N'utilisez pas une huile essentielle qui vous fait penser à une autre si vous ne la connaissez pas. En cas de doute, se référer à des livres de référence ou demander l'avis d'un professionnel de la santé.

- Consulter un médecin est obligatoire dans les cas de maladies graves, en cas de prise prolongée ou en cas de prise orale.

- Ne mélangez pas un traitement médicamenteux avec des huiles essentielles.

- Conservation : refermez bien les flacons après usage car les arômes et les principes actifs s'évaporent. Conserver dans un flacon teinté à l'abri de la lumière.

- Ne chauffez pas les huiles essentielles. Afin de respecter l'intégrité biochimique des huiles essentielles et préserver leurs propriétés, ne les chauffez pas dans des brûle-parfums et ne les mettez pas sur des anneaux en céramique sur des ampoules électriques.

- Utilisez toujours une huile végétale en cas d'absorption excessive accidentelle ou d'une projection d'huile essentielle dans les yeux. En cas de prise excessive d'huile essentielle par voie orale, pensez toujours à avaler quelques cuillères d'huile végétale (olive…) afin de la diluer. Appelez le Centre Anti-Poisons et consultez un médecin.

- Si par accident, une huile essentielle rentre en contact avec l'oeil, faites une compresse à l'huile végétale avant de rincer l'oeil à l'eau.

- En cas de brûlure provoquée par l'application d'une huile essentielle aggressive pour la peau, n'essayez pas de rattraper l'erreur en utilisant une autre huile essentielle, même si cette dernière est indiquée en cas de brûlure. Vous appliquerez uniquement de l'huile végétale.

- Usage en diffusion : 10 minutes toutes les 2 heures, dans un local non confiné et aéré, jamais en présence d’un bébé ou d’un jeune enfant, d’une femme enceinte ou de personnes sensibles, ainsi que durant le sommeil.

- Usage alimentaire : n’utilisez que 1 à 2 gouttes d’huiles essentielles pour un plat de 4 personnes.

PRECAUTIONS PARTICULIERES :

- Huiles essentielles photosensibilisantes : ne vous exposez pas au soleil ou aux UV durant 6 heures après une application d'huile essentielle photosensibilisante, notamment : les zestes de citron, mandarine, pamplemousse, orange douce, bergamote, angélique, céleri, khella, livèche, tagète, verveine citronnée.

- Huiles essentielles dermocaustiques : certaines huiles essentielles (riches en phénols, aldéhydes terpéniques (cinnamaldéhyde, citral...) et terpènes (pinènes, paracymène, limonène)...) peuvent être irritantes, notamment pour les peaux sensibles : Ajowan, Bay St-Thomas, Basilic sacré, Cannelle de Ceylan, Cannelle de Chine, Eucalyptus à cryptone, Girofle, Lemongrass, Litsée citronnée, Origan compact, Origan vulgaire, Sarriette des montagnes, Serpolet, Thym à thymol, Thym saturéoïdes. Elles s'emploient diluées dans une huile végétale. Si vous observez une réaction (rougeur, irritation, picotement,…), n'utilisez pas le mélange.

- Huiles essentielles contenant des cétones : les huiles essentielles à cétones sont interdites chez les femmes enceintes et allaitantes (risque neurotoxique et abortif), chez les enfants de moins de 3 ans et chez les personnes épileptiques ou souffrant de troubles neurologiques graves.
Achillée millefeuille, Aneth, Anis vert, Carvi, Cèdre de l'Atlas, Cèdre de l'Himalaya, Curcuma, Eucalyptus à cryptone, Eucalyptus globulus, Eucalyptus mentholé, Hysope officinale, Lantana, Lavande aspic, Menthe des champs, Menthe poivrée, Menthe verte, Romarin à camphre, Romarin à verbénone, Sauge officinale, Tagète, Tanaisie annuelle.

- Huiles essentielles allergisantes : certaines huiles essentielles peuvent entraîner des réactions allergisantes pour les personnes sensibles : Achillée millefeuille, Cannelle de Ceylan, Cannelle de Chine, Cyprès, Inule odorante, Mélisse....

- Voie orale : il convient de toujours demander un avis médical pour un traitement par voie interne avec les huiles essentielles. Les huiles essentielles prises par voie orale doivent toujours être diluées sur un support (comprimé neutre, sucre, miel, huile végétale).

Il est interdit d'administrer les huiles essentielles par voie orale chez les enfants de moins de 3 ans.

- Traitement médicamenteux : demandez toujours un avis médical (médecin aromathérapeute...) avant d'associer des huiles essentielles avec un traitement médicamenteux.

- Pour les enfants de plus de 3 ans : certaines huiles essentielles parmi les plus douces peuvent être utilisées, notamment en diffusion ou en massage (diluées dans une huile végétale) : Bois de rose, Camomille romaine, Eucalyptus radié, lavande aspic, Lavandin super, Tea-tree, HE Agrumes, Marjolaine à coquille, Géranium rosat et Bourbon, Pin de Patagonie, Ravintsare, Thym à linalol ou à thujanol, etc. toujours avec précaution et en respectant les dosages et conseils d’utilisation préconisés. Cependant, avant d’utiliser une huile essentielle chez un enfant, nous vous conseillons de demander l’avis d’un aromathérapeute ou de vous référer à un livre d’aromathérapie spécialisé pour les enfants.

- Huiles essentielles interdites pendant toute la durée de la grossesse : Achillée millefeuile, Ail, Ajowan, Aneth, Anis vert, Angélique, Bois de Siam, Cannelle de Ceylan (feuille et écorce), Cannelle de Chine, Carvi, Cèdre de l’Atlas, Cèdre de l’Himalaya, Curcuma, Cyprès, Eucalyptus à cryptone, Eucalyptus globulus, Eucalyptus mentholé, Genévrier, Girofle (clou et feuille sauf accouchement), Katrafay, Lantana, Menthe des champs, Menthe verte, Menthe poivrée, Nard, Noix de muscade, Origan compact et vulgaire, Palmarosa (sauf accouchement), Persil, Romarin à camphre, Romarin à verbénone, Sarriette, Sauge officinale, Tagète, Thym à linalol, Thym à thymol, Thym saturéoïdes, Valériane des Indes, etc.

- Huiles essentielles utilisables à partir du 4ème mois de grossesse : l'utilisation de certaines huiles essentielles est envisageable à partir du quatrième mois de grossesse mais en restant toujours très prudent et uniquement sur avis médical : Basilic sacré, Basilic tropical, Bergamote, Bois de Hô (ou de Rose), Camomille allemande, Camomille romaine, Cardamome, Cèdre de Virginie, Ciste ladanifère, Citron, Citron vert, Cumin, Epinette noire, Estragon, Eucalyptus citronné, Eucalyptus radié, Fragonia, Galangal, Géranium bourbon, Géranium Egypte, Gingembre, Hélichryse italienne, Iary, Inule odorante, Kunzea, Laurier noble, Lavande aspic ou fine, Lavandin super, Lavandin grosso, Lemongrass, Lentisque pistachier, Mandarine, Marjolaine à coquilles, Marjolaine à thujanol, Myrrhe, Niaouli, Orange, Orange sanguine, Petitgrain, Pin, Pin maritime, Pin de Patagonie, Pin sylvestre, Pruche, Ravintsare, Rhododendron, Rosalina, Rose, Sauge sclarée, Tanaisie annuelle, Tea tree, Verveine, Ylang-ylang III, Ylang-ylang complet.
Pour une utilisation thérapeutique de ces huiles essentielles, il est indispensable de respecter quelques règles :
L’utilisation des huiles essentielles par voie orale est à proscrire (sauf sur avis médical).
La voie cutanée est à privilégier (éviter les massages abdominaux qui sont des zones à proximité du futur bébé).
La diffusion atmosphérique de certaines huiles est possible grâce à un diffuseur ou un brumisateur adapté.
On peut également verser quelques gouttes d’huiles essentielles sur un mouchoir que l’on respire de temps en temps (inhalation).

Les propriétés, indications, associations et modes d’utilisation sont données à titre informatif et proviennent d'ouvrages de référence en aromathérapie. Ces informations ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. Pour tout usage des huiles essentielles, des hydrolats, des plantes ou poudres de plantes dans un but thérapeutique,
veuillez consulter votre médecin.

---

Nature-Sens – 19 rue Keyenbempt – 1180 Bruxelles – Belgique – BE0865266823 – www.nature-sens.com

Email : nat@nature-sens.com – Tel. : +32 (0)2 538.43.52

Télécharger : Précautions