Comment utiliser les huiles en dermo-cosmétique ?

Comment utiliser les huiles en dermo-cosmétique ?


En cosmétique c’est la voie cutanée, c’est-à-dire en application sur la peau ou en massage, qui est la plus utilisée.

Les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau. En revanche, elles se mélangent parfaitement aux huiles végétales puisqu’elles sont liposolubles : on peut ainsi les ajouter à des sérums, à des fluides, à des baumes, voire simplement à une seule huile végétale pour en renforcer l’action.

Pour réaliser un soin efficace il est cependant important de respecter les critères de qualité et les précautions d’emploi qui garantiront leur efficacité cosmétique et leur relative innocuité. La notion de dosage est aussi très importante. Les huiles essentielles agissent en synergie et peuvent être mélangées pour obtenir un soin très complet.

Comment les Huiles Essentielles donnent-elles ces concentrés si puissants?

2 procédés sont principalement utilisés :

  • La distillation par entraînement à la vapeur d’eau : la partie de la plante, riche en essence aromatique, est placée  au-dessus d’un ballon d’eau portée à ébullition. La vapeur d’eau va alors entraîner les molécules aromatiques volatiles, qui après refroidissement repassent à l’état liquide. A l’issue de cette distillation et après décantation, on obtient 2 phases :
    – une phase composée de parties insolubles dans l’eau, c’est l’huile essentielle riche en molécules aromatiques hydrophobes.
    – une phase contenant des composés hydrosolubles, c’est l’hydrolat aromatique composé de l’eau de distillation riche en molécules aromatiques hydrophiles.
  • L’extraction par expression à froid : il s’agit d’une pression mécanique du zeste du fruit. Cette technique est réservée aux agrumes, les Citrus, et le produit obtenu est appelé une essence (Ex: essence de Citron)

Quelle que soit la technique retenue, elle doit préserver l’intégralité de la composition biochimique de l’huile essentielle afin de garantir ses vertus thérapeutiques.

Diverses parties de la plante peuvent être utilisées : les fleurs, les feuilles, les écorces, les zestes… Et dans certains cas, il faut de grandes quantités de plantes : par exemple 4 kg de pétales de Rose de Damas seront nécessaires pour obtenir 1 ml d’huile essentielle, d’où leurs prix souvent élevés.

En cosmétique c’est la voie cutanée, c’est-à-dire en application sur la peau ou en massage, qui est la plus utilisée.

Les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau. En revanche, elles se mélangent parfaitement aux huiles végétales puisqu’elles sont liposolubles : on peut ainsi les ajouter à des sérums, à des fluides, à des baumes, voire simplement à une seule huile végétale pour en renforcer l’action.

Pour réaliser un soin efficace il est cependant important de respecter les critères de qualité et les précautions d’emploi qui garantiront leur efficacité cosmétique et leur relative innocuité. La notion de dosage est aussi très importante. Les huiles essentielles agissent en synergie et peuvent être mélangées pour obtenir un soin très complet.

Pour un soin à appliquer sur le visage, on pourra ajouter environ 2% d’huiles essentielles dans le mélange huileux: c’est-à-dire environ 15 à 20 gouttes totales d’HE pour un flacon de 30 mL.

Pour un soin du corps, comptez jusqu’à 5% d’huiles essentielles : soit 25 à 75 gouttes totales d’HE pour un fluide ou un baume de 50ml.

Le gel d’Aloe vera est aqueux, si vous souhaitez y mélanger des huiles essentielles veillez à ne pas dépasser la concentration de 5%, soit 15 gouttes dans 10 ml de gel.

Quelles huiles essentielles choisir pour vos problèmes de peau?

Type de peau /

Problème de peau

Les huiles essentielles les mieux adaptées :

Peaux SèchesPalmarosa, Bois de rose, Géranium RosatHélichryse Italienne

 

Peaux NormalesRomarin Verbénone, Myrte verteBois de rose

 

Peaux GrassesMyrte verte, Cèdre de l’Atlas, Romarin Verbénone, Sauge Sclarée

Géranium Rosat, Ylang-Ylang, RavintsaraNiaouli

Peaux Matures

Bois de rose, Ylang-Ylang, Santal, Ciste,  Myrte verte, Géranium Rosat, Giroflier 

Peaux Mixtes

Myrte verte, Camomille noble, Hélichryse Italienne, Géranium Rosat,  Sauge Sclarée, Ylang-YlangRomarin Verbénone 

Peaux dévitaliséesGéranium Rosat, PatchouliSauge Sclarée

 

Peaux irritéesCamomille noble, Lavande vraieHélichryse Italienne

 

AcnéTea Tree, Palmarosa, Niaouli, Ravintsara, Cèdre de l’AtlasRomarin Verbénone

 

CernesHélichryse Italienne, Ciste, Cèdre de l’Atlas, CarotteGéranium Rosat

 

CicatriceHélichryse Italienne, Ciste, Lavande vraieRomarin Verbénone

 

Coup de SoleilLavande AspicLavande vraie

 

CouperoseCiste, Carotte, Hélichryse Italienne, Lavande vraieCamomille noble

 

EczémaCamomille noble, Hélichryse ItalienneLavande vraie

 

RidesMyrte verte, Ciste, Hélichryse Italienne, Géranium Rosat, Giroflier , Sauge Sclarée

 

Taches brunesCarotte, Romarin Verbénone, Céleri, Géranium RosatHélichryse Italienne

 

/! Il convient de rappeler que même s’il s’agit d’une médecine naturelle, les huiles essentielles sont très actives et doivent être utilisées avec précautions et discernement (de préférence après avis d’un spécialiste en aromathérapie).

Certaines huiles essentielles sont formellement contre indiquées en cas d’épilepsie, grossesse, antécédent de cancers hormonaux-dépendant…

En usage cosmétique, nous retiendrons 4 effets indésirables les plus fréquents:

  • Le risque de réaction allergisante ou hyper-sensibilisante : se rencontre avec par exemple les HE de Bois de Rose, de Lavande. Avant un premier emploi, effectuez toujours un test de tolérance. C’est-à-dire diluez 1 goutte d’Huile Essentielle dans une goutte d’huile végétale : déposez une toute petite quantité au creux du poignet ou pli du coude. Si une rougeur apparaît dans les heures qui suivent, évincez alors cette huile essentielle.
  • Le risque de réaction dermo-caustique qui entraîne des brûlures et lésions du tissu cutané. Ces huiles essentielles ne doivent jamais être utilisées pures sur la peau, mais doivent être diluées très fortement. C’est le cas des huiles essentielles cosmétiques contenant des phénols, cétones (comme l’HE de Girofle, Tea Tree,…)
  • Le risque de réaction photo-sensibilisante : c’est le cas des essences d’agrumes = les Citrus, et de l’HE de Verveine CitronnéeLa règle de précaution à retenir: évitez de vous exposer au soleil dans les heures qui suivent l’utilisation au risque de développer une réaction cutanée: allergie, inflammation, éruption, irritation.  A utiliser donc de préférence uniquement le soir.
  • Le risque d’interaction hormono-dépendante : Cela peut déséquilibrer un équilibre hormonal peu stable comme lors d’un cancer hormono-dépendant (Cyprès, Cèdre, Génévrier, Niaouli, Patchouli…).
  • Il faudra éviter aussi la plupart des huiles essentielles chez la femme enceinte ou allaitante

Dans tous les cas, il est toujours préférable de se référer à l’avis d’un aromathérapeute.

Posted on 27/02/2017 by nature-sens Home, Aroma, Beauté 0 2490

Laisser un commentaireLaisser une réponse

Vous devez être  connecté pour poster un commentaire.
Précédent